Rechercher
  • tyremplacable

Trucs et astuces pour tenir ses bonnes résolutions (ou un objectif personnel)



Le début de l’année est LE moment des résolutions ! Un moment qui correspond à une volonté réelle de changement et d’amélioration et à une prise de conscience de nos « points faibles ». « Cette année, c’est décidé, je vais surveiller mon alimentation et perdre du poids, arrêter de fumer, faire du sport, lire au moins un livre par mois, suivre une formation, ne plus céder à la procrastination, ...». Qui n’a pas pris ou entendu ses amis prendre l’une de ces « bonnes résolutions » ? Pourtant, nous savons tous que ce genre d’engagement est toujours plus facile à prendre qu’à tenir et nombreuses seront les résolutions qui resteront de simples paroles ou ne seront pas tenues dans le temps et remises à l’année prochaine ! Tenir ses résolutions est une tâche difficile, il faut donc trouver une méthode d’accompagnement efficace pour tenir les promesses que l’on s’est faites à soi-même. Pourquoi avons-nous tant d’habitudes ? Les habitudes sont des choix et des actions que nous reproduisons inconsciemment, sans y penser. Le cerveau humain est programmé pour économiser de l’énergie et créer des habitudes lui permet de travailler moins. Progressivement, une action répétée devient une routine enregistrée dans notre cerveau qui peut servir par exemple à changer notre état d’esprit (croyances positives), notre corps (musculation) ou nos habitudes alimentaires. Pourquoi changer d’habitude ? Plus de 40 % de ce que vous faites au quotidien sont des habitudes ; ce qui est en partie une bonne chose parce que cela vous permet de diriger votre énergie dans des tâches plus intéressantes. Mais vos habitudes servent-elles vos objectifs de vie ? Sont-elles mises à jour avec qui vous êtes aujourd’hui ? Mettre en place de nouvelles routines, bien que cela demande des efforts, permet chaque jour d’avancer vers votre objectif et quelle satisfaction lorsque le résultat est là ! Tout ce que vous aurez plus tard sera le produit des habitudes que vous construisez maintenant. Comment cela fonctionne ? Une habitude se décompose en trois étapes : § Le déclencheur (signal) : « Je rentre chez moi stressée, ma maison est vide. » § La routine : « J’ouvre l’armoire et prends quelques bonbons. » § Récompense : « J’éprouve temporairement une sensation de satiété et de relaxation. » Passer de la mauvaise à la bonne habitude Bien souvent, le confort est à l’origine de nos mauvaises habitudes qui sont souvent liées avec la pression sociale et l’influence qu’exercent les autres sur vous. Il est plus facile d’aller manger au restaurant que de s’informer sur la nutrition et de prêter grand soin à ce que vous mangez. Se débarrasser d’une mauvaise habitude est un exercice toujours très délicat avec un risque de rechute car celle-ci est stockée dans votre cerveau. C’est pourquoi, il est si facile de rester dans nos « vieilles habitudes » puisque c’est quelque chose à laquelle nous sommes familiers et confortables. Nous ne pouvons pas changer une habitude seulement en la supprimant. Il s’agit de la remplacer volontairement par quelque chose d’équivalent.

Comment tenir ses bonnes résolutions ? 1. Soyez convaincu.e de l’intérêt de votre objectif Il est primordial que vous soyez convaincu.e des intérêts des objectifs que vous vous fixez. Pour atteindre un objectif, il faut que vous en ayez réellement envie et non que vous le fassiez pour faire plaisir à votre entourage. Il est certes important que les autres vous encouragent dans la réalisation de cet objectif, mais c’est à vous d’être acteur de votre vie. Le faire pour soi est gage de réussite. 2. Fixez un objectif précis Par définition, les résolutions traduisent toujours la volonté d’atteindre un objectif. Il convient donc au préalable de définir clairement l’objectif à atteindre, l’objectif étant le « but ultime » (le long terme) et les résolutions, l’ensemble des petites actions, des petits changements (le court terme) qui permettront de l’atteindre. Posez-vous des questions précises : § Que souhaitez-vous changer et/ou améliorer et pourquoi ? § Trouvez le déclencheur de l’habitude que vous souhaitez changer ? § Si vous changez cette habitude, qu’allez-vous gagner à court, moyen et long terme ? (récompense) § Quels sont les freins et les obstacles qui vous ont empêché d’y parvenir jusqu’à présent ? § Votre objectif est-il : SPÉCIFIQUE – MESURABLE – ATTEIGNABLE – RÉALISTE – TEMPOREL (méthode S.M.A.R.T.) § Adoptez une habitude de remplacement. Décomposez vos objectifs afin d’en définir les étapes. Il est toujours nécessaire de décomposer les objectifs à long terme en objectifs spécifiques pour qu’il vous soit plus facile d’accomplir les actions qui vont en permettre la réalisation ; en effet, un objectif trop vague sera très difficile à atteindre. Pour donner plus de chances à vos bonnes résolutions, vos objectifs doivent donc être précis mais aussi programmés dans le temps. Mettez en place un plan concret et fixez-vous des dates d’échéance. Sinon, ce ne sont que des paroles en l’air. Ainsi, au lieu de dire « cette année, je me remets au sport », pensez plutôt « pendant le mois de janvier, je m’inscris à la salle de sport pour être en meilleure santé/me muscler/perdre du poids et j’y vais une fois par semaine pendant au moins 6 mois, le jeudi soir » par exemple. 3. Exprimez vos objectifs de façon positive Le cerveau humain n’entend pas la négation donc il est essentiel de formuler vos pensées positivement. Il existe 2 types de motivations : § Celles qui tendent à atteindre un objectif (pensées positives). § Celles qui consistent à éviter une situation (pensées négatives ou anxiogènes). Restez concentré.e sur des pensées positives qui vous procurent une sensation de bien-être, ne tombez pas dans le piège de « visualiser » toutes les choses négatives qui vous arriveraient si vous ne teniez pas vos résolutions. Au contraire, imaginez-vous ayant atteint votre but, grâce à votre persévérance et à vos efforts. 4. Ecrivez-les sur papier Cela paraît évident comme cela, mais en couchant vos mots sur le papier ou en les tapant sur votre smartphone, vous avez l’impression de vous engager sur quelque chose de concret. Réfléchissez aux tactiques et aux différentes étapes pour atteindre votre but et notez-les. Vous pouvez aussi créer un calendrier avec les dates d’échéance et les moments où vous vous consacrerez à cette action. Vous pourrez suivre et mesurer votre progression plus facilement. Ainsi, si votre résolution est de moins stresser au travail et dans votre vie privée, notez et organisez toutes les actions à mettre en place, étape par étape et planifiez-les. Par exemple : 1. comprendre pourquoi vous stressez et dans quelles situations, 2. apprendre des exercices de relaxation ou de respiration, 3. chercher un cours de sport pour détendre votre corps, 4. vous inscrire à un cours, 5. acheter votre équipement, 6. vous rendre au cours et y aller toutes les semaines, 7. apprendre à mieux dormir, etc. 5. Limitez votre nombre de bonnes résolutions Les bonnes résolutions, c'est comme la gourmandise : on a souvent les yeux plus gros que le ventre ! Résultat, on finit par laisser la moitié dans son assiette. Mieux vaut se fixer 2 objectifs dans l'année et être sûr de s'y tenir plutôt que d'en lister une dizaine et de n'en atteindre aucun. Et dans l'idéal, réalisez-les un par un pour éviter les dispersions et le « trop d'un coup ». 6. Ne brûlez pas les étapes Le secret pour tenir vos bonnes résolutions ? Y aller step by step. Vos résolutions seront plus réalisables si elles sont raisonnables. Vous pouvez bien sûr réussir à atteindre un objectif ambitieux, mais mieux vaut être réaliste. Visez d’abord petit pour éviter de vous décourager et pour contempler plus rapidement les résultats. Pour commencer, choisissez une action simple qui vous permettra d’atteindre votre objectif et que vous pouvez mettre en place et répéter sans trop bouleverser votre quotidien. Ainsi, si vous souhaitez vous mettre à la course à pied alors que vous n’êtes pas très sportif, vous pouvez commencer en douceur en courant seulement 15-20 minutes une ou deux fois par semaine. Et quand vous serez plus à l’aise, allongez progressivement votre temps de course pour atteindre 30 minutes, 45 minutes, 1 heure ou plus ! 7. Ne vous privez pas Se priver, c'est le meilleur moyen d'être frustré et donc de ne pas tenir ses engagements. Ce n'est pas parce que vous avez décidé de perdre du poids que vous ne pouvez pas vous accordez une petite douceur de temps à autre. Bien au contraire ! 8. Anticipez les écarts Vous vous connaissez mieux que quiconque. En prenant en compte votre personnalité et vos expériences passées, essayez d’anticiper vos écarts. Si par exemple vous souhaitez réduire votre temps passé devant les écrans mais savez pertinemment que vous êtes accro à votre téléphone, rangez-le dans votre sac ou placez-le hors de votre portée lorsque vous êtes à table ou en compagnie. 9. Impliquez les autres Voilà une petite astuce qui devrait facilement vous aider à tenir vos bonnes résolutions ! L’être humain est un animal social. Pour nous aider à tenir nos objectifs, nous avons besoin de soutien, surtout lorsqu’il s’agit d’accomplir quelque chose qui peut nous sembler difficile, que ce soit obtenir une promotion ou perdre du poids. Impliquer une ou plusieurs personnes à qui l’on peut parler de ses progrès et difficultés peut contribuer à augmenter ses chances de réussite. Par ailleurs, qui sait, une personne de votre entourage (collègue, ami, famille) a peut-être les mêmes objectifs que vous. Vous pourriez vous soutenir mutuellement. De plus, en en parlant, vous n'aurez pas envie de décevoir votre entourage et de vous décrédibiliser auprès des personnes à qui vous en avez parlé. 10. Soyez attentif à votre entourage Sachez repérer les personnes qui peuvent vous conseiller ou vous soutenir (des personnes qui sont dans la même dynamique positive que vous ou qui ont déjà réalisé des changements positifs dans leur vie). Évitez les personnes qui ne « croient pas en vous » et qui vont, parfois inconsciemment, vous décourager en insistant sur les difficultés que vous allez rencontrer et le nombre de fois où vous avez pris des résolutions que vous avez abandonnées. 11. Soyez indulgent avec vous-même Ce n'est pas parce qu'une fois dans le mois, vous faites une entorse à votre régime que vous êtes « nul » ou que vous n'arriverez pas à bout de votre objectif. 12. Soyez fier.e de vous Ce point est très important. « Je n'y arriverai jamais », « J'ai échoué », « Je n'avance pas assez vite »... Lorsque l'on prend une décision radicale, on a tendance à passer plus de temps à se dévaloriser et se décevoir qu'à être fier.e de ses avancées. Conséquence directe de cette auto-flagellation : la démotivation. Une avancée quelle qu'elle soit est une avancée. Soyez fier.e de vous !

13. Récompensez-vous, celebrate ! N’oubliez pas de vous récompenser à chaque petit objectif atteint. C’est un très bon moyen de vous encourager et de tenir vos bonnes résolutions. A chaque étape franchie, félicitez-vous en vous offrant une récompense : un bon restaurant en famille, de nouvelles chaussures, un weekend à la mer, etc. Choisissez-les lorsque vous définissez votre plan d’action. Cela vous aidera à visualiser avec encore plus de plaisir vos petites et grandes victoires. 14. Allez de l’avant Il est possible que votre motivation ait des failles et que certaines périodes soient plus difficiles que d’autres. Gardez en tête que ce sont des choses qui arrivent, mais surtout n’abandonnez pas. Vous avez toutes les ressources nécessaires pour rebondir et aller de l’avant. Et puis, vous serez tellement heureux une fois votre objectif atteint. Soutien n°1 – Créer un tableau de visualisation Le tableau de visualisation est un moyen particulièrement efficace et sa réalisation est une première démarche qui témoigne de votre volonté de respecter les engagements que vous avez pris avec vous-même. Un tableau de visualisation permet de clarifier votre vision, de bien fixer vos objectifs afin de les atteindre plus facilement, à condition bien sûr que vous le gardiez à portée de vue ! (Affichez-le dans la pièce où vous passez le plus de temps, en fond d’écran de votre ordinateur, ...). Une fois que vous avez créé votre tableau de visualisation, ne remettez pas au lendemain et commencez immédiatement à appliquer votre stratégie de changements, en les abordant de préférence les uns après les autres. N’entamez pas un nouveau changement avant d’avoir transformé le précédent en habitude, au risque de mettre la « barre » trop haut, de vous décourager et de tout abandonner. Soutien n°2 – Tenir un journal de progrès Notez quotidiennement les choses que vous avez faites et les progrès que vous avez réalisés. Lorsque vous ressentirez une baisse de motivation, la relecture de votre journal vous « reboostera » ! Consignez soigneusement toutes vos « petites victoires » et la satisfaction que vous en retirez mais aussi les obstacles que vous rencontrez et la façon dont vous comptez les surmonter. Vous pouvez tenir ce « journal de bord » à l’aide d’un simple cahier ou sur ordinateur avec un traitement de texte, l’essentiel est qu’il vous permette de mesurer le chemin parcouru et vos évolutions. Pour qu’il reflète au mieux votre état d’esprit, n’hésitez pas en prendre des notes de vos actions, mais aussi de vos « ressentis » tout au long de la journée, par exemple en utilisant le bloc note de votre téléphone portable. Ces deux méthodes sont complémentaires. Alors que le tableau de visualisation est un témoignage « public » des résolutions que vous avez prises pour atteindre votre objectif, le journal de progrès est un rdv quotidien avec vous-même. Deux méthodes d’accompagnement qui vous donnent de meilleures chances, cette année, de tenir vos bonnes résolutions ! Mais gardez néanmoins en tête que seule votre volonté et votre persévérance vous garantiront la réussite de cette entreprise ! Quel soutien au niveau aromathérapie ?

§ Le laurier noble : contribue au gain de confiance en soi, surtout pour ceux qui ont peur de s’exprimer en public ou ceux qui doutent de leurs aptitudes personnelles. § Le romarin ct verbénone. § L’épinette noire. § La sarriette des montagnes : pour ceux qui sont fatigué et constamment sur les nerfs. § La cannelle de Chine. § Le poivre noir : pour avoir de l’énergie à revendre à tout moment. Quel soutien au niveau gemmothérapie (phytembryothérapie) ?

§ Le cèdre du Liban soutient la confiance en soi. § Le chêne donne tranquillité d’esprit, enracine dans les convictions. § Le noyer donne la persévérance. § Le frêne apportera de la volonté. § La bruyère permet de finaliser son choix.



Je suis à votre disposition pour toute question ou tout accompagnement.


Marie

9 vues0 commentaire